Le saviez-vous ?Laguiole n’est pas une marque

23 mars 2019Élodie0
Laguiole couteaux

Laguiole, prononcé « Layole », n’est pas une marque mais le nom du village de l’Aveyron qui s’est illustré pour son savoir-faire coutelier.

Un village aveyronnais

Laguiole, si c’était un produit agro-alimentaire, pourrait être une appellation protégée (AOC/AOP/IGP). Alors qu’une marque, si elle est déposée, n’a qu’un seul et unique propriétaire. C’est le cas par exemple des couteaux Opinel, fabriqués depuis plus de cent ans en Savoie, berceau historique de la famille Opinel.

Autrement dit, tous les couteliers ayant un atelier à Laguiole, ou en France d’ailleurs, peuvent revendiquer l’appellation et vendre des couteaux Laguiole. Cette absence de protection du nom a d’ailleurs inspiré un entrepreneur peu scrupuleux du Val de Marne (94).

Le village Laguiole s’était ainsi engagé dans une procédure judiciaire de plusieurs années, afin de retrouver le plein usage de son nom. La procédure judiciaire leur a donné raison et l’entrepreneur du Val de Marne ne peut plus vendre ses vêtements, linge de maison, barbecues… sous le nom Laguiole.

Méfiez-vous quand même lorsque vous lancez une recherche sur internet, quel que soit le moteur de recherche, il est fort à parier que les résultats de la première page soient des sites frauduleux, vendant des couteaux manufacturés à l’étranger.

Profitez plutôt d’un passage dans le sud de la France, pour faire un détour par Laguiole et rencontrer les couteliers et découvrir leur savoir-faire ! Sinon vous pouvez toujours contacter l’office de tourisme du village pour avoir le nom des ateliers de coutellerie.

Laguiole village

Vue sur le paisible village de Laguiole (Crédits photo : Laurent KB / Flickr)

Abeille ou Mouche ?

On pense souvent qu’un « vrai » laguiole est celui qui porte une abeille sur son manche. Mais l’abeille peut très bien être une mouche et le couteau un vrai Laguiole. Abeille ou mouche, les deux sont valables.

En effet, la partie du manche qui est décorée s’appelle “la mouche”. Depuis toujours, elle permet au coutelier de personnaliser ses couteaux et démontrer son art du ciselage.

Aujourd’hui encore, les artisans cisèlent la mouche souvent en “abeille”, mais tous les motifs sont possibles ! Avec ou sans abeille, avec ou sans mouche, ce sera un Laguiole, s’il vient d’un atelier maîtrisant le savoir-faire du couteau Laguiole. D’ailleurs vous pouvez trouver d’authentiques couteaux Laguiole à Thiers, capitale de la coutellerie française.

Laguiole abeille ou mouche

Différentes “mouches” ciselées par les maîtres couteliers. Chacun le personnalise à sa guise afin de créer sa propre identité et se démarquer de ses voisins (Crédits photo : Forge de Laguiole).

La coutellerie à Laguiole

Forgeron-Coutelier, Artisan-Coutelier ou encore Créateur-Coutelier, quel que soit leur nom, ils maîtrisent tous ce savoir-faire ancestral.

L’histoire du couteau Laguiole est intimement lié à son territoire d’origine, tout autant qu’au savoir-faire des forges thiernoises qui ont contribué à le façonner. Mais c’est surtout grâce aux multiples récompenses glanées dans les foires et les expositions universelles qui ont apporté une mise en lumière et une reconnaissance du village de Laguiole.

En effet, en 1897, trois couteliers Calmels, Pagès et Salettes, travaillèrent de concert pour créer un grand couteau dont l’un forgea la lame, le deuxième sculpta l’ivoire et le troisième décora le ressort. Ce chef d’œuvre sera récompensé par une médaille d’argent à l’exposition universelle de Bruxelles.

Puis, lors de l’exposition universelle de Paris en 1900, Pagès et Calmels réitéreront l’exploit et seront, cette fois-ci, auréolés de la Médaille d’Or. Ce qui renforcera leur réputation et l’intérêt pour Laguiole.

Commentaires (0)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.