Catégories

Les couches made in France

Découvrez les marques qui proposent des couches fabriquées en France. Chaque marque listée ici fabrique et/ou assemble ses produits en France, dans ses propres usines ou via une manufacture partenaire.

Couches lavables ou couches jetables, quels impacts environnementaux ?

Vous hĂ©sitez entre les couches lavables et les couches jetables, pris.e entre l’Ă©tau de rĂ©duire la quantitĂ© de dĂ©chets et de limiter les consommations d’eau et d’Ă©lectricitĂ© liĂ©es aux cycles de lavage.

L’Ademe, l’agence de maĂ®trise de l’Ă©nergie, s’est penchĂ©e sur cette question : quels sont les impacts environnementaux des couches pour bĂ©bĂ© ? En effet, l’Ademe rappelle qu’un enfant utilise en moyenne 3 800 couches jetables jusqu’Ă  l’acquisition de la propretĂ© (les 2,5 ans de l’enfant). A contrario, un enfant a besoin d’environ 30 couches lavables qui seront lavĂ©es 137 fois sur la base de 4,5 changes par jour. En plus, il faut savoir que la couche lavable n’est pas zĂ©ro dĂ©chet, elle possède un feuillet jetable dans lequel repose les selles.

Pour essayer de trancher en faveur des couches lavables ou des couches jetables, l’Ademe a procĂ©dĂ© Ă  une analyse du cycle de vie (ACV). RĂ©sultats ?

L’Ademe conclut qu’il n’est pas possible de conclure Ă  un intĂ©rĂŞt marquĂ© des couches lavables par rapport aux couches jetables vis-Ă -vis de l’environnement. Si les couches lavables prĂ©sentent un intĂ©rĂŞt en termes de rĂ©duction des quantitĂ©s de dĂ©chets, elles gĂ©nèrent aussi des consommations d’eau et d’énergie plus importantes. Lorsque les utilisateurs s’orientent vers des couches lavables, il est indispensable d’en optimiser l’usage et en particulier : laver dans une machine Ă  pleine charge et de prĂ©fĂ©rence Ă  60°C, utiliser une machine performante, ne pas utiliser de sèche-linge et ne pas repasser les couches.

les couches Joone
Les couches arc en ciel de Joone

Comment utiliser les couches lavables ?

La couche lavable est composée de 3 parties :

  • la culotte qui est l’enveloppe globale, avec l’attache au niveau du ventre,
  • les absorbants qui vont se positionner dans la culotte, comme les coquilles d’un soutien-gorge,
  • le voile de protection jetable, en contact direct avec les selles.

Au quotidien, ce sont les absorbants qui passent en machine Ă  laver, s’il y a des dĂ©bordements, la culotte peut Ă©galement passer au lave-linge. Par contre, le voile de protection doit systĂ©matiquement ĂŞtre jetĂ©. La plupart du temps, ce voile de protection est biodĂ©gradable.

Ă€ nouveau, il n’est pas si simple de dĂ©partager le budget liĂ© aux couches jetables de celui allouĂ© aux couches lavables. En effet, de nombreuses Ă©tudes comparatives sont disponibles et sont en faveur des couches lavables. Toutefois ces Ă©tudes ne prennent pas en compte le sur-coĂ»t liĂ© aux machines Ă  laver (consommation d’eau, d’Ă©lectricitĂ© et de lessive).

la couche lavable Hamac de Kokpit
Les couches lavables de Kokpit