Les marques de chaussures made in France

Découvrez les marques qui proposent des chaussures de fabrication française pour les femmes, enfants ou hommes. Chaque marque listée ici fabrique et/ou assemble ses produits en France. Dans ses propres usines ou via une manufacture partenaire.

Les baskets & sneakers

Les chaussures de ville

Bottes, boots & bottines, sandales, escarpins, Richelieu, mocassins, ballerines...

Les espadrilles

Après une longue période de plus de 30 ans de crise, la chaussure fabriquée en France renaît petit à petit de ses cendres. Le secteur a fortement payé l’éclatement de la mondialisation dès le début des années 1990 et l’arrivée des pays émergeants.

Grâce à son faible coût de la main d’oeuvre et à sa capacité de production élastique, la concurrence asiatique était en mesure de réaliser économies d’échelle et de mettre sur le marché des produits 4 à 5 fois moins chers que ceux de la filière française. Ce virulent chamboulement du modèle économique a eu pour conséquence immédiate, la délocalisation d’une majeure partie des usines au début des années 2000. S’en est suivie une longue période d’externalisation des compétences ouvrières.

À titre de comparaison, 183 millions de paires de chaussures étaient fabriquées en 1987 contre un peu plus de 20 millions au milieu des années 2010. Une chute impressionnante.

Aujourd’hui, le paysage de la chaussure est en pleine métamorphose : l’apparition grandissante de nouvelles marques conjuguée par le changement des habitudes de consommation ressuscitent progressivement le secteur. L’artisanat et l’industrie françaises s’adaptent aux nouveaux besoins des clients et proposent des nouveaux modèles de plus en plus accessibles.

Les tendances actuelles montrent que les consommateurs réclament précisément trois choses :

  1. De l’innovation comme en témoigne l’arrivée des modèles de chaussures fabriquées à partir de matières recyclées (plastique, caoutchouc).
  2. De la qualité et du savoir-faire. Ils sont prêts à payer un peu plus cher si la qualité est au rendez-vous. En résumé, consommer moins mais mieux.
  3. Un achat responsable. La tendance à être consciencieux dans ses achats est devenue une priorité pour beaucoup de Français. Par l’achat de produits ou services « made in France », le client peut alors lutter à son échelle contre la surconsommation et pour le respect des conditions de travail.

Quels sont les tarifs ?

La fourchette de prix est différente selon les modèles que vous cherchez :

Pour les baskets
À l’instar des jeans, la paire de sneakers conçue et fabriquée en France la moins chère s’achète à partir de 90€. Mais la moyenne se situe plutôt aux alentours de 120€. Soit le même prix que les stars du marché : Nike, Adidas (Stan Smith ou autres), Veja, Puma, Reebok…

Pour les chaussures de ville
Pour les grandes classiques, comme les sandales, escarpins, bottines ou encore Richelieu, la fourchette de prix et les modèles sont plus vastes. Il faut compter au moins 90€ pour acquérir le premier modèle de la gamme.

Pour les produits à base de cuir, les prix peuvent s’envoler en fonction de la qualité du tannage et du process de fabrication (à la main par exemple).

Pour les espadrilles
C’est le modèle le moins couteux de toutes les chaussures. La moyenne se situe autour d’une trentaine d’euros. Cela varie évidemment en fonction des motifs et des collections.

La botte gardiane les bottines
Ector modèle blanc pour homme

Après une longue période de plus de 30 ans de crise, la chaussure fabriquée en France renaît petit à petit de ses cendres. Le secteur a fortement payé l’éclatement de la mondialisation dès le début des années 1990 et l’arrivée des pays émergeants.

Grâce à son faible coût de la main d’oeuvre et à sa capacité de production élastique, la concurrence asiatique était en mesure de réaliser économies d’échelle et de mettre sur le marché des produits 4 à 5 fois moins chers que ceux de la filière française. Ce virulent chamboulement du modèle économique a eu pour conséquence immédiate, la délocalisation d’une majeure partie des usines au début des années 2000. S’en est suivie une longue période d’externalisation des compétences ouvrières.

À titre de comparaison, 183 millions de paires de chaussures étaient fabriquées en 1987 contre un peu plus de 20 millions au milieu des années 2010. Une chute impressionnante.

Aujourd’hui, le paysage de la chaussure est en pleine métamorphose : l’apparition grandissante de nouvelles marques conjuguée par le changement des habitudes de consommation ressuscitent progressivement le secteur. L’artisanat et l’industrie françaises s’adaptent aux nouveaux besoins des clients et proposent des nouveaux modèles de plus en plus accessibles.

Les tendances actuelles montrent que les consommateurs réclament précisément trois choses :

  1. De l’innovation comme en témoigne l’arrivée des modèles de chaussures fabriquées à partir de matières recyclées (plastique, caoutchouc).
  2. De la qualité et du savoir-faire. Ils sont prêts à payer un peu plus cher si la qualité est au rendez-vous. En résumé, consommer moins mais mieux.
  3. Un achat responsable. La tendance à être consciencieux dans ses achats est devenue une priorité pour beaucoup de Français. Par l’achat de produits ou services « made in France », le client peut alors lutter à son échelle contre la surconsommation et pour le respect des conditions de travail.

Quels sont les tarifs ?

Made in Romans soulier en cuir

La fourchette de prix est différente selon les modèles que vous cherchez :

Pour les baskets
À l’instar des jeans, la paire de sneakers conçue et fabriquée en France la moins chère s’achète à partir de 90€. Mais la moyenne se situe plutôt aux alentours de 120€. Soit le même prix que les stars du marché : Nike, Adidas (Stan Smith ou autres), Veja, Puma, Reebok…

Pour les chaussures de ville
Pour les grandes classiques, comme les sandales, escarpins, bottines ou encore Richelieu, la fourchette de prix et les modèles sont plus vastes. Il faut compter au moins 90€ pour acquérir le premier modèle de la gamme.

Pour les produits à base de cuir, les prix peuvent s’envoler en fonction de la qualité du tannage et du process de fabrication (à la main par exemple).

Pour les espadrilles
C’est le modèle le moins couteux de toutes les chaussures. La moyenne se situe autour d’une trentaine d’euros. Cela varie évidemment en fonction des motifs et des collections.

Login

Register

Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.

Already have account?

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.