Les parapluies made in France

Découvrez les marques qui proposent des parapluies de fabrication française. Chaque marque listée ici fabrique et/ou assemble ses produits en France, dans ses propres usines ou via une manufacture partenaire.
Véritable Cherbourg les parapluies

Crédits photo : Le véritable Cherbourg

Le mot “parapluie” n’est entré dans le dictionnaire de l’Académie française qu’en 1718.

Son ancêtre, l’ombrelle, était davantage utilisée pour se protéger du soleil et était le privilège du roi et de sa cour. D’ailleurs c’est un roi qui le rendra populaire : Louis-Philippe était surnommé le “Roi-Parapluie”.

Cherbourg et les parapluies : une histoire de film

J’ai commencé le référencement des ateliers fabriquant encore des parapluies en France, grâce à l’histoire des Parapluies de Cherbourg .

Je pensais alors (très naïvement, je vous l’accorde) que Cherbourg était le berceau de la fabrication des parapluies. Le climat et le film de Jacques Demy, primé au Festival de Cannes avec Catherine Deneuve, m’ont hautement influencée.

Quelle a été m’a déconvenue, lorsque j’ai découvert que c’est le film “Les parapluies de Cherbourg” qui avait inspiré un entrepreneur à déposé la marque “Le Véritable Cherbourg”. Le nom a été déposé en 1986 soit 23 ans après la sortie du film.

Cherbourg n’a jamais été le berceau du parapluie !

Mes recherches m’ont amené à repenser Aurillac, comme capitale du parapluie. À son apogée, 8 ateliers de fabrication se répartissaient sur le territoire, comptant plusieurs centaines d’ouvriers.

Piganiol parapluie

Crédits photo : Piganiol

Les manufactures françaises

Aujourd’hui les ateliers sont éparpillés au quatre coins de l’hexagone :

Piganiol parapluie

Crédits photo : Piganiol

Guy de jean modèle décoratif

Crédits photo : Guy de Jean

La gamme de prix

La fabrication d’un parapluie, quelque soit sont atelier, demande une précision du geste, pour obtenir des finitions de très grande qualité.

Coupeuses, piqueuses, assembleuses, chaque métier requière un apprentissage, la transmission d’un savoir-faire centenaire qui doit également s’adapter aux nouvelles technologies.

Cette technicité et un salaire décent pour l’artisan se reflètent naturellement dans le prix de votre parapluie.

Les modèles pliants commencent autour d’une centaine d’euros, pour grimper à plusieurs centaines d’euros, pour les très grands parapluie, comme le Berger, ou pour des modèles dessinés par des créateurs, tels que Chantal Thomas ou Jean Paul Gautier.