Catégories

Le label « GOTS » : qu’est-ce que c’est ?

Tout ce que vous devez savoir sur le label « GOTS » (Global Organic Textile Standard) qui est l'un des plus utilisé dans l'univers de la mode et du textile.
GOTS textile

Pour consommer d’une manière plus responsable, l’une des pistes consiste à faire confiance aux labels. Il en existe plusieurs dans l’univers textile, ayant chacun leurs propres normes et niveaux d’exigences. La certification GOTS (Global Organic Textile Standard) fait partie des plus complètes, mais savons-nous vraiment quelles garanties elle offre ? Décryptons ensemble ce label biologique.

Quelles garanties offre le label GOTS ?

Le label GOTS est une certification internationale appliquée aux textiles biologiques : vêtements, produits d’hygiène, jouets, accessoires, linges de maison, literie ou tissus d’ameublement.

Elle s’appuie sur des normes aussi bien environnementales que sociales tout au long de la chaine de production d’un textile. De l’origine des matières premières jusqu’à la distribution, en passant par la fabrication et l’emballage, un cahier des charges rigoureux est appliqué.

Des fibres textiles issues de l’agriculture biologique

Le label GOTS est uniquement dédié aux fibres naturelles : coton, chanvre, soie, laine, lin, etc. Le cuir  et le bambou font toutefois exception. Pour ce dernier, ce sont généralement des fibres régénérées finalement non-naturelles qui sont utilisées dans l’industrie textile, c’est pourquoi le label a choisi de ne pas l’inclure dans les matières certifiables.

La certification garantit que les fibres textiles proviennent de l’agriculture biologique. Elles sont donc cultivées sans produit chimique et sans pesticide. L’utilisation d’OGM est également totalement exclue. Les fibres doivent ensuite être transformées et stockées dans un lieu différent de celui utilisé pour des fibres standards.

Un tissu labellisé GOTS est donc fabriqué à partir de matières premières naturelles, cultivées sans produit toxique nocif pour la santé humaine et pour l’environnement.

Un impact limité sur l’environnement

Tout au long du processus de fabrication, il est interdit de recourir à produits chimiques polluants. Considérant qu’il est pour le moment presque impossible techniquement de produire des textiles  sans aucun intrant chimique, le label autorise seulement les produits dont l’impact est reconnu comme assez faible. Une base de données des intrants chimiques approuvés est accessible sur le site officiel de GOTS. Le degré de toxicité, de biodégradabilité et la facilité d’élimination des produits sont pris en compte.

Lors de la fabrication textile, sont par exemple proscrits :

  • les métaux lourds (chrome, nickel, plomb, …) ;
  • le formaldéhyde ;
  • les solvants dits aromatiques ;
  • les nanoparticules dites fonctionnelles ;
  • les encres plastisol ;
  • les phtalates ;
  • le PVC ;
  • les agents de blanchiment au chlore ;
  • les colorants azoïques.

Ces produits ont un impact néfaste sur l’environnement, mais aussi sur la santé humaine, allant des « simples » allergènes en passant par les perturbateurs endocriniens, jusqu’aux substances cancérigènes.

En parallèle, des normes encadrent l’utilisation de ressources et la gestion des déchets. Des objectifs chiffrés ou des seuils de tolérance précis doivent être respectés :

  • la consommation d’eau et d’énergie est limitée pour préserver les ressources ;
  • des restrictions sont imposées concernant le traitement et l’évacuation des eaux usées ou des boues ;
  • la production de déchets et de rejets doit être minimisée ;
  • les emballages recyclables ou certifiés FSC ou PEFC* sont imposés (papier, cartons, étiquettes, …).

Chaque étape de transformation (filage, tissage, lavage, coloration, teinture) est concernée. Tous les acteurs de la chaine de production doivent donc se plier au cahier des charges pour qu’un textile puisse être certifié. Le label GOTS garantit ainsi que le processus de fabrication complet est respectueux de l’environnement et durable.

Des conditions sociales décentes

En plus des exigences environnementales, la certification GOTS inclut des normes sociales, valorisant des conditions de travail dignes.

L’exposition des travailleurs aux produits chimiques nocifs est déjà interdite grâce aux points précédents, mais le label s’appuie sur d’autres facteurs humains pour assurer des conditions de travail éthiques. L’encadrement suit les différents critères fixés par l’OIT (Organisation Internationale du  Travail), avec notamment :

  • l’interdiction du travail des enfants et du travail forcé ;
  • l’imposition de minimas sociaux pour les salaires ;
  • l’encadrement des horaires de travail ;
  • la liberté syndicale et d’association, le droit à la négociation collective ;
  • le respect de normes d’hygiène et de sécurité ;
  • la mise en place de conventions de travail ;
  • l’absence de discriminations.

Des critères de qualité et durabilité

Enfin, pour assurer qu’un textile est vraiment durable, la qualité du produit fini est aussi prise en compte. Est testée la résistance :

  • au frottement ;
  • à la transpiration ;
  • au lavage et au séchage (rétrécissement entre autres) ;
  • à l’exposition à la lumière ;
  • des couleurs.

Les certifications GOTS existantes

Il existe deux certifications GOTS distinctes pour les textiles.

1. Le label « biologique »

Il concerne les textiles composés de plus de 95% de fibres biologiques et de moins de 5% de fibres non biologiques.

La part de fibres non biologiques peut inclure les fibres naturelles classiques sans OGM, à l’exception du coton traditionnel, dont la culture nécessite énormément d’eau et de pesticide. Elle peut aussi inclure des fibres animales à l’exception de la laine angora classique, des fibres synthétiques, artificielles ou encore régénérées (comme le modal ou la viscose).

Label GOTS - 95% à 100% de fibres biologiques

2. Le label « composé de fibres biologique »

Il concerne les textiles contenant entre 70% et 94% de fibres biologiques et moins de 30% de fibres non biologiques.

Ici, 10% maximum de fibres peuvent être synthétiques ou artificielles, exceptions faites des chaussettes, bas ou vêtements de sport pour lesquels un seuil de 25% est applicable.

Label GOTS - 70% à 94% de fibres biologiques

Comment obtenir la certification GOTS ?

Demander le label GOTS

La certification GOTS est évidemment payante. Le tarif dépend surtout du nombre d’articles, de la gamme de produits concernée et du nombre d’installations à certifier. Comptez entre 1200€ et 3000€ pour une certification annuelle, à laquelle s’ajoute une redevance de 150€ / an pour chaque établissement inspecté**.

Le label est délivrable en France comme à l’étranger. Son obtention passe par des contrôles annuels, réalisés par des organismes indépendants agréés pour différents pays. Ils sont chargés d’appliquer scrupuleusement le cahier des charges GOTS. Il existe une vingtaine d’organismes certificateurs ; en France, c’est Ecocert, acteur incontournable dans l’industrie du bio, qui est chargé de cette labellisation. La demande de devis pour certification peut être faite directement sur leur site en quelques minutes.

Une fois le processus lancé, une série de tests sera effectuée tout au long de la chaine de fabrication : au niveau de la production de matières premières, de la première transformation des fibres, du filage, tissage et tricotage, des traitements et teintures, puis de la fabrication finale du textile.

Si tous les critères sont respectés, à l’issue du rapport d’audit, la certification GOTS sera délivrée pour 1 an. Le renouvellement s’effectue via le même processus.

S'assurer qu’un tissu est certifié GOTS

La principale assurance qu’un textile est biologique est la présence du label GOTS sur l’emballage ou l’étiquette. On y retrouve le fameux logo vert arborant un t-shirt, le numéro de licence de l’entreprise et la référence de l’organisme de certification.

Sur le site officiel de GOTS, il existe également une base de données permettant de trouver un fournisseur certifié pour vérifier l’authenticité d’un label.

Aux fils naturels - Chaussettes
La couverture en coton Bio Papate

Les avantages pour les professionnels

Auprès des consommateurs, afficher une certification GOTS est un gage de qualité, de transparence et d’éthique par rapport aux tissus conventionnels.

Le label étant un référentiel reconnu à l’échelle internationale, la certification permet la commercialisation dans le monde entier sur les principaux marchés, peu importe l’acteur de la filière. Producteurs, transformateurs, fabricants, distributeurs ou marques peuvent ainsi en bénéficier pour faciliter leurs échanges.

Les limites du label GOTS

Le label GOTS est le plus complet et exigeant dans l’univers textile. Il permet aux consommateurs de s’assurer qu’un textile est responsable, durable, sain et produit dans des conditions de travail décentes.

Notons quelques points qui pourraient toutefois être encore améliorés. Au niveau de la production des matières premières par exemple, aucune exigence sociale ne semble demandée. L’application de normes sociales ne concerne en effet que la transformation du produit. Les cultivateurs ne sont pas assurés de recevoir un revenu minimum pour leurs produits ou de bénéficier de conditions de travail éthiques.

De plus, aucune information concernant la provenance géographique des matières premières n’est indiquée. Pour une totale transparence et traçabilité, il serait intéressant de savoir si les fibres d’un textile ont été cultivées en France ou à l’étranger.

Enfin, sa limite est aussi celle inhérente à chaque label. Une certification payante, pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros par an, sera surtout accessible aux professionnels les plus rentables. De petites entreprises, même si elles se révèlent éthiques et qu’elles répondent aux normes, auront plus de difficultés à consacrer une part de leur budget à une labellisation GOTS.

Quelles différences avec le label Oeko Tex ou un label écologique ?

Comment choisir entre un vêtement GOTS ou Okeo Tex ? Le label Okeo Tex est une autre certification internationale appliquée aux produits textiles. Il assure que ces derniers sont exempts de produits chimiques et de substances nocives,  tant pour la santé des consommateurs que pour l’environnement. Mais il ne garantit en aucun cas qu’une fibre ou un produit fini sont certifiés biologiques. Oeko Tex ne prend pas non plus en compte d’autres facteurs environnementaux ou sociaux pendant la conception d’un produit, du moins dans le cadre de sa certification Standard 100. Plus poussée, sa nouvelle certification Made in Green est plus exigeante, mais ne garantit là encore aucune origine biologique.

Il existe de nombreux labels écologiques applicables aux textiles, comme Max Havelaar, l’Ecolabel européen, Ecocert, l’Organic Content Standard, etc. Chacun applique ses propres exigences, incluant ou non des critères sociaux en plus de critères environnementaux. A noter qu’un label biologique peut très bien ne certifier que la production de fibres au niveau agricole, et non tout le processus de transformation en produit fini.

La création du GOTS

GOTS est une organisation à but non-lucratif autofinancée.

L’histoire a débuté en 2002, grâce à 4 acteurs de la production textile responsable et de l’agriculture biologique, qui possédaient jusqu’alors leur propre organisation dans différents pays (OTA aux États-Unis, IVN en Allemagne, The Soil Association au Royaume-Uni et JOCA au Japon).

Ils créent alors un groupe de travail, dont le but est d’uniformiser la certification textile à l’échelle internationale. À l’issue de cela, le label GOTS est lancé en 2006, puis présenté au public 2 ans plus tard.

GOTS dispose aujourd’hui une notoriété mondiale et s’affirme comme la référence pour la fabrication éthique et durable de textiles à partir de fibres biologiques. Les conseils et contributions d’autres organisations internationales ou experts sont sollicités pour mettre à jour régulièrement les normes cette certification.

*Deux labels certifiant une gestion écologique, sociale et économique des forêts et du bois qui en est extrait.

**Source : https://global-standard.org/q-and-a

Ce dossier a été rédigé par Marion Mesbah.

Les produits certifiés GOTS

...et fabriqués en France