Montlimart est notre marque du mois !

Catégories

Analyses Décryptages

C’est quoi la différence entre l’upcycling, le réemploi, la réutilisation et le recyclage ?

Le made in France fait preuve d'initiatives innovantes et permet de réduire encore un peu plus l'impact environnemental des produits grâce à l'upcycling (= réutilisation), le réemploi et le recyclage.

ceinture Saint Lazare
Par Élodie Lapierre. Publié le 5 août 2022. Dernières modifications le 30 décembre 2023. Publier un commentaire.

La définition de l'upcycling ou surcyclage

L’une des traductions du terme anglosaxon « upcycling » est, en français, « surcyclage », ce qui ne nous éclaire pas davantage. Le terme donné par la Chambre du Commerce et de l’Industrie de « recycler par le haut » est déjà plus éloquent.

Concrètement cela signifie que l’on récupère des matériaux existants (déjà manufacturés) pour leur donner une seconde vie. Par exemple, on peut récupérer des chambres à air de vélos pour en faire des bijoux et des ceintures, ou encore des lances à incendie qui deviennent également des ceintures, des bâches publicitaires, des toiles de montgolfières ou des voiles nautiques qui deviennent des sacs, des rideaux qui deviennent des vêtements… il n’y a pas de limite !

L’upcycling fait partie de ces solutions écologiques avec une empreinte carbone faible, car mise à part le nettoyage, voire le dégraissage, des matériaux, il y a peu de transformations.

Néanmoins le droit français ne reconnait ni le terme d’upcycling, ni de « recycler par le haut ». Dans le code de l’environnementl’upcycling fait référence à la réutilisation.

Définition du code de l’environnement :

« Réutilisation : toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui sont devenus des déchets sont utilisés de nouveau » (Article L541-1-1)

Saint-Lazare-ceinture-produit-phare
Une ceinture fabriquée à partir de lances à incendie par la marque Saint Lazare

La définition du réemploi

Le réemploi est très proche de la réutilisation (upcycling). La différence majeure, toujours selon le code de l’environnement (article L541-1-1), est que le réemploi concerne des matières qui : 1/ ne sont pas considérées comme des déchets ; 2/ qui sont à nouveau utilisés pour le même usage.

Par exemple, dans le secteur du bâtiment, lors d’une réhabilitation, il devient fréquent de réemployer des menuiseries (portes, fenêtres et volets), lorsqu’ils sont en bons états, pour un projet de construction. On peut aussi réemployer des luminaires, des sanitaires et lavabos, etc.

Dans le secteur de l’habillement, le réemploi peut être une robe longue vintage modernisée en robe plus courte, une chemise adulte qui devient une chemise pour enfant, etc.

Le réemploi a encore un meilleur impact sur l’environnement, car il ne nécessite aucune transformation majeure. D’autant plus lorsque le remploi opère en circuit court, à une échelle locale.

Définition du code de l’environnement :

« Réemploi : toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus » (Article L541-1-1)

Gaspard-detail

La définition du recyclage

Le recyclage est bien ancré dans notre esprit et les exemples sont nombreux :

  • le verre qui, une fois fondu, redeviendra du verre (se pose alors la question de la consigne pour éviter l’étape de fusion qui demande beaucoup d’énergie),
  • les bouteilles en plastique qui peuvent devenir des fils de polyester recyclé (vêtements), d’autres objets en plastique (arrosoir, poubelle, seau, coque de smartphone…)
  • les papiers et journaux peuvent être recyclés en boîte d’oeufs ou, à nouveau, en papier.
  • les métaux comme l’acier et l’aluminium sont recyclables à l’infini.

Les possibilités de recyclage sont également quasi-illimitées à mesure que les filières se structurent. L’inconvénient majeur est que le recyclage demande toujours beaucoup d’énergie.

Définition du code de l’environnement :

« Recyclage : toute opération de valorisation par laquelle les déchets, y compris les déchets organiques, sont retraités en substances, matières ou produits aux fins de leur fonction initiale ou à d’autres fins. Les opérations de valorisation énergétique des déchets, celles relatives à la conversion des déchets en combustible et les opérations de remblaiement ne peuvent pas être qualifiées d’opérations de recyclage » (Article L541-1-1)

La peinture recyclée Circouleur

Les logos et symboles du recyclage

Ne confondez pas le point vert avec les symboles du recyclage.

Le point vert

Le point vert indique seulement que l’industriel, le fabricant, paie une écotaxe à Citeo, organisme privé à but non lucratif chargé du recyclage.

point vert écotaxe

Le triman

Symbole de recyclage

Un personnage avec trois flèches.

Triman recyclage

Le ruban de Möbius

Symbole de recyclage

Un triangle entrecoupé de trois flèches.

Le bac de tri

Symbole de recyclage

Des icônes qui expliquent la répartition des déchets.

Consignes de tri

Marques de France - Avatar - Élodie Lapierre

Contenu rédigé par Élodie Lapierre

Depuis plus de 10 ans, je suis chargée d’études en santé environnementale. J'ai toujours à coeur d’informer et sensibiliser les individus, afin qu’ils soient des consommateurs avertis et aguerris.Le site Marques de France est géré en toute indépendance et n’appartient à aucune entreprise privée. Toutes les recherches effectuées et tous les contenus rédigés répondent à un unique objectif : promouvoir les marques qui contribuent à l'économie française.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous référençons aussi...
Des marques
Découvrir
Des produits
Découvrir
Des boutiques
Découvrir

Inscrivez-vous à notre « petite lettre »

Vous recevrez régulièrement, par email :

  • Les dernières marques référencées
  • Des reportages
  • Des conseils d'achat
  • Des études et enquêtes
  • Les produits que nous aimons
La petite lettre - Newsletter 20 pulls fabriqués en France pour affronter le froid