Nouvelle collection de sous-vêtements et vêtements en fibres de lin par Le Slip Français. En savoir plus

Découvertes des savoir-faireLa dentelle de Calais-Caudry® fait de la résistance

18 février 2021Élodie0
Article sur la Dentelle de Calais - Caudry

La Dentelle de Calais-Caudry®, marque déposée depuis 2015, tire son origine d'Angleterre et des métiers à tisser Leavers. Depuis quasiment deux siècles, le tulle et la dentelle font la fierté de la région des Hauts de France.

La dentelle de Calais, un savoir-faire exceptionnel

L’histoire de la dentelle française commence de l’autre côté de la Manche, en Angleterre. Au XIXème siècle, la ville de Nottingham est le centre névralgique de l’industrialisation et de l’innovation textile. Trois anglais : Lindley, Heathcoat et Leavers, développent le métier à tisser pour le tulle. Leavers perfectionnera le métier à tisser en s’inspirant du métier à tisser Jacquard utilisé par les canuts lyonnais (métier à tisser la soie).

Cette période est également pleine de contrastes. Le tulle, ce tissu fin et délicat, rencontre un vif succès en France mais sa vente y est illégale à cause d’une loi sur le protectionnisme du marché français (loi d’avril 1816). Alors que de l’autre côté de la Manche, les fabricants de tulle sont trop nombreux et peinent à écouler leur production.

Quelques maîtres tullistes profitent alors de la proximité géographique pour émigrer en France, embarquant leurs métier à tisser Leavers et se libérant, par la même occasion, des redevances liées à l’exploitation des brevets anglais. Ils s’installent préférentiellement entre Calais et Caudry. Deux noms qui résonnent encore aujourd’hui comme le berceau de la dentelle et du tulle. D’ailleurs chaque ville accueille dans d’anciennes usines, la Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode à Calais et le Musée des Dentelles et Broderies à Caudry.

Des dentelles ? Et oui, si on veut être précis.e, il faut parler des dentelles qui reflètent de nombreuses techniques et motifs : la dentelle chantilly ; la dentelle Cluny ; la dentelle guipure ; la dentelle filet… La dentelle peut-être piquée à la main ou sur un métier à tisser.

Enfin pour différencier la dentelle du tulle, il faut regarder la régularité de la maille qui porte les motifs. En effet, pour vulgariser, un tulle est un tissu quadrillé homogène, sur lequel des motifs sont tissés. Alors que la dentelle est un tissu sans trame ni chaîne, autrement dit sans quadrillage régulier. Pour vous aider à percevoir la différence, les deux photos ci-dessous montrent leur différence.

Les deux sont particulièrement recherchés pour la conception des robe de mariées et reflètent un savoir-faire manuel exceptionnel. La plus célèbre des robes de mariée en tulle et Dentelle de Calais-Caudry® était celle portée par Kate Middleton, réalisée par la styliste Sarah Burton.

Le tulle présente une maille serrée, un quadrillage, sur lequel des ornements décoratifs sont brodés.

Tulle

Crédits photo : Tissus.net

Le dentelle, confectionnée à la main ou avec un métier à tisser, présente un fond de maille ajourée.

https://b5e9z3t5.rocketcdn.me/wp-content/uploads/2021/02/Dentelle-tissus.net_.jpg

Crédits photo : Tissus.net

Comment reconnaître la Dentelle de Calais-Caudry® ?

La région des Hauts de France concentre 80% des métiers à tisser Leavers existants dans le monde entier. Ce savoir-faire est pleinement devenu français et même nordiste puisqu’ils sont répartis entre Calais et Caudry.

Face à la concurrence et au développement de nouvelles techniques permettant de confection de la dentelle, la Fédération française des Dentelles et Broderies a eu à coeur de protéger le savoir-faire des dentelliers calaisiens utilisant les métiers à tisser Leavers du XIXème siècle. Ainsi en 1958 est déposée la marque Dentelle de Calais®.

Cinquante ans plus tard, l’appellation évolue pour intégrer la ville de Caudry, mettre en lumière les spécificités de chaque territoire et refléter la réalité économique. À Calais la dentelle est réservée pour la lingerie et la corseterie, alors qu’à Caudry, la dentelle est destinée aux maisons de haute-couture. La marque Dentelle de Calais-Caudry® reste la propriété de la Fédération française des Dentelles et Broderies.

Seuls douze dentelliers adhérents à la Fédération Française des Dentelles et Broderies peuvent utiliser cette appellation :

  • À Calais : Codentel ; Cosetex ; Noyon ; Darquer ; Riechers Marescot ;
  • À Caudry : Beauvillain Davoine ; Dentelles André Laude ; Dentelles MC ; Dentelles Méry ; Jean Bracq ; Solstiss ; Sophie Hallette.

Malgré cette appellation protégée, la contrefaçon est omniprésente, alors la Fédération Française des Dentelles et Broderies indique un numéro d’authentification sur chaque étiquette. Ce numéro peut être vérifié sur leur site officiel.

Si vous souhaitez acquérir une pièce en Dentelle de Calais-Caudry®, n’allez que sur les sites officiels des dentelliers cités précédemment.

https://b5e9z3t5.rocketcdn.me/wp-content/uploads/2021/02/Dentelle-de-calais-caudry-identification-640x469.jpg

Crédits photos : Fédération Française des Dentelles et Broderies – Dentelle de Calais-Caudry®

L'avenir de la Dentelle de Calais-Caudry®

Malgré le rebond suscité par le mariage princier et l’utilisation régulière de dentelle par les grandes maisons de couture, la demande décroît inexorablement et met en péril les dentelliers de la région.

L’un des premiers dentelliers à avoir connu de nombreux rebondissements est la maison Desseilles. En mars 2016, le dentellier est placé en redressement judiciaire. Il sera repris par le groupe chinois Yongsheng, qui ne fera pas l’unanimité dans la région. Accusé de vouloir mettre la main sur les rares métiers à tisser Leavers, datant du 19ème siècle, ou de vouloir délocaliser le savoir-faire des dentelliers, le groupe offrait pourtant la meilleure proposition : 60 emplois préservés sur 74 et 4 millions d’investissement. Le groupe emploiera même 14 CDI supplémentaires.

Toutefois la baisse de la demande et les tensions entre la Chine et les États-Unis assombrissent le tableau, si bien que Desseilles est, à nouveau, placé en redressement judiciaire le 6 juin 2019. Le repreneur des dentelliers Noyon et Darquer, Pascal Cochez, se positionne pour acquérir la société et relancer la filière. Malheureusement sur les 74 postes, 58 seront supprimés, les 15 restant intègreront la société Darquer & Noyon. Quant au nom Desseilles, il disparait complètement.

Bibliographie :

La Voix du Nord, article du 23 septembre 2019,

Dentelle de Calais: Desseilles disparaît, place à la nouvelle société Darquer & Noyon

Le Monde, article du 7 décembre 2019, La dernière chance pour la dentelle de Calais

20 Minutes Lille, article du 10 avril 2017, Calais : Pourquoi la dentelle nordiste intéresse les chinois

Dentelle de Calais-Caudry®, site officiel

La Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode

Le Musée des Dentelles et Broderies

Commentaires (0)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.