Catégories

Camaïeu rachetée pour devenir une marque « 100% made in France » ?

C'est la nouvelle qui affole la communauté du fabriqué en France : le réseau de boutiques Camaïeu, placé en liquidation judiciaire, pourrait être racheté par un groupe textile français qui a l'ambition de vendre 100% made in France.
Camaïeu
Crédits photo : Adobe Stock photo / Goodpics
Par Élodie Lapierre. Publié le 18 novembre 2022. Dernières modifications le 18 novembre 2022.

La chute de l'enseigne Camaïeu

Alors que Camaïeu est en train de brader ses stocks dans des magasins spécialisés de déstockage et d’outlet, une information redonne le sourire.

Actuellement l’enseigne Camaïeu vit des heures sombres. D’abord placée en redressement judiciaire le 1er août 2022, l’actionnaire Hermione People and Brands (HPB) avait sollicité l’état pour sauver les finances de l’entreprise. Néanmoins face à un plan de redressement jugé trop léger et ne souhaitant pas se substituer au rôle des actionnaires, l’État n’avait pas donné suite. HPB demandait près de 80 millions d’euros d’investissement pour encaisser les pertes et préparer la saison automne-hiver 2022.

La marque Camaïeu subit, comme de nombreux acteurs du secteur textile, de lourdes pertes liées aux confinements successifs, à la baisse de la fréquentation dans les magasins et à l’augmentation de la concurrence en ligne (avec l’ogre chinois SHEIN), ainsi qu’à la baisse de consommation des ménages. De plus, l’an passé, la marque avait déjà dû faire face à une coûteuse cyber-attaque, paralysant le site e-commerce de la marque pendant près de 4 mois et générant 45 millions de pertes d’exploitation…

Ne trouvant pas d’issue favorable, Camaïeu est officiellement placée en liquidation judiciaire le 28 septembre 2022 par le tribunal de commerce de Lille, entraînant la fermeture de ses 500 boutiques sur l’ensemble du territoire et la suppression de plus de 2.000 emplois. Une hécatombe pour cette marque nordiste née en 1984.

Crédits photos : Marques de France

La revanche made in France de Camaïeu ?

Un vent de fraicheur souffle sur les braises de Camaïeu et si elle devenait la première marque fabricante de vêtements made in France distribuée dans un réseau de boutique physique.

Cette proposition a été faite par Karine Renouil Tiberghien et Arnaud de Belabre, associés du groupe textile Manufacture de layette et tricots, basé à Pau. Spécialisés dans la confection d’articles pour bébé, le groupe possède trois usines de fabrication textile, toutes localisées en France :

  • La manufacture de layette et tricots, à Morlaz (64),
  • La manufacture de tricots Jean Ruiz, à Roanne (42), acquise en 2018,
  • La manufacture de tricots Marcoux, à Sainte-Agathe-la-Bouteresse (42), rachetée en 2020.

Ensemble, ils souhaitent proposer une offre abordable, d’article en maille made in France, en reprenant l’enseigne Camaïeu. Sachant qu’ils travaillent déjà avec la grande distribution, leur proposition n’est pas farfelue. En effet, ils réalisent déjà quelques pièces de tricots comme des bonnets et bandeaux pour les groupes Carrefour, Auchan et La Redoute. Ils vendent également des articles pour bébé mais qui ne sont pas confectionnés en France (brassières, gilets, combinaisons et bonnets), sous le nom de leur marque La Manufacture de Layette, distribués chez Kiabi et Aubert.

La manufacture de layette et tricots

À travers leurs 3 ateliers de tricotage, La manufacture de layette et tricots propose un savoir-faire complémentaire :

Leur premier atelier est spécialisé dans la layette pour bébé. Le tricotage industrielle et la confection déléguée à un atelier tunisien leur permettent d’être compétitifs sur les prix et d’être vendus en grande distribution. Ainsi les pièces de le marque  La Manufacture de Layette ne peuvent prétendre au marquage « made in France ».

Par contre, le deuxième atelier racheté en 2018, la manufacture de tricots Jean Ruiz, à Roanne (42), propose quant à elle une fabrication 100% française. L’atelier dispose de toute l’infrastructure pour confectionner des pièces de A à Z. De plus les Tricots Jean Ruiz disposent d’une véritable expertise : le remaillage. Cette opération consiste à reprendre chaque maille pour avoir une pièce sans couture. Pour ce savoir-faire, ils obtiennent le label Entreprise du Patrimoine Vivant en 2021. Les Tricots Jean Ruiz travaillent aussi bien pour l’industrie du luxe que des marques made in France, telles que Le Slip Français et Henjl.

Enfin la dernière manufacture acquise, en 2020, les ateliers Marcoux Lafay, ils sont spécialisés dans la fabrication de textile technique pour le sport et à des fins médicales, notamment à travers des articles de contention.

Elodie-marques-de-france

Cet article a été rédigé par Élodie Lapierre

Après 8 années passées en tant que chargée d’études en santé environnementale, j’ai toujours à coeur d’informer et sensibiliser les individus, afin qu’ils soient des consommateurs avertis et aguerris.Le site Marques de France est géré en toute indépendance et n’appartient à aucune entreprise privée. Toutes les recherches effectuées et tous les contenus rédigés répondent à un unique objectif : promouvoir les marques qui contribuent à l’économie du pays.

Inscrivez-vous à notre « petite lettre »

Vous recevrez régulièrement, par email :

  • Les dernières marques référencées
  • Des reportages
  • Des conseils d'achat
  • Des études et enquêtes
  • Les produits que nous aimons
La petite lettre - Newsletter 20 pulls fabriqués en France pour affronter le froid