Participez à notre étude sur les habitudes de consommation et le made in France

Catégories

Entretiens Reportages

Renault Kangoo : Une innovation française qui continue de séduire l’Europe

Vu comme l’une des plus grandes réussites de la marque au losange, le Renault Kangoo continue de séduire les petites entreprises depuis près de 30 ans. Nous avons cherché à comprendre ce qui fait son succès et sa longévité.

renault kangoo électrique
© Olivier MARTIN-GAMBIER : 4 millions de Renault Kangoo ont été assemblés à Maubeuge depuis 1997.
Par Baptiste Chuzeville. Publié le 6 février 2024. Dernières modifications le 7 février 2024. Publier un commentaire.

Pour les professionnels comme pour les particuliers, avec ou sans porte coulissante, électrique ou diesel, la gamme Kangoo de Renault propose une multitude d’options. Assemblé toutes les 90 secondes dans l’usine de Maubeuge, cet utilitaire français est aujourd’hui une référence sur le marché du VU (véhicule utilitaire).

Jean-Louis Wiedemann, chef du service marketing des véhicules utilitaires de l’iconique marque et qui possède lui aussi son propre Kangoo, nous explique pourquoi ce modèle plaît toujours autant.

Pourquoi dit-on que le Renault Kangoo est français ?

« Depuis 1997, la totalité de la chaîne d’assemblage finale de cet utilitaire est réalisée au cœur de la manufacture de Maubeuge. Il y a plus de 70 % des composants qui sont sourcés en France.
Aujourd’hui, les seules parties qui ne sont pas produites sur notre territoire sont les moteurs et les boîtes de vitesse qui nous proviennent directement d’Espagne.

Depuis janvier 2024, ce sont 2 900 salariés toutes catégories qui travaillent sur ce site. Grâce à eux, chaque année nous pouvons produire 150 000 Kangoo, ce qui représente 50 VU par heure.
Ensuite, en plus de l’assemblage sur l’hexagone, nous travaillons localement puisque de nos sites industriels. Le groupe Renault est fier de ces différents partenariats puisqu’ils permettent de faire vivre la région dans laquelle nous nous trouvons. »

400 Renault Kangoo sont produits chaque jour.
© Olivier MARTIN-GAMBIER

Quelle est l’histoire de cet utilitaire ?

« Tout a commencé en 1997. Alors que notre marque était parvenue à s’imposer sur le marché mondial de l’automobile, nos directeurs ont souhaité innover en lançant un modèle inédit : un utilitaire. La grande nouveauté résidait dans sa carrosserie lisse (ndlr : la carrosserie lisse limite les effets de la météo, du calcaire ou de la pollution), la première du marché. À l’époque, nous étions les seuls à maîtriser ce savoir-faire, ce qui a surpris beaucoup de personnes. L’idée de la porte coulissante a également constitué une grande avancée.

En effet, grâce à elle, plus besoin de disposer d’énormément d’espace pour se garer et ouvrir les portes arrière. Nos clients peuvent désormais accéder aux coffres directement depuis le trottoir. Ces avancées nous ont permis de libérer de l’espace dans le coffre, ainsi que du côté passager. »

L’innovation fait partie de l’ADN du Kangoo.

Quelles sont les forces du Kangoo ?

« Déjà son nom, le mot Kangoo est tellement fort que, par exemple, pour parler des utilitaires des autres marques, on entend souvent “j’ai acheté le Kangoo de Peugeot”. Après, je pense que notre VU a aussi su s’adapter aux différents besoins et demandes de nos clients depuis une vingtaine d’années.

Nous n’avons jamais cessé d’innover, et je pense que l’innovation fait partie de l’ADN du Kangoo. Le principal exemple qui me vient en tête, c’est l’assemblage des modèles électriques depuis 2011. Les véhicules qui fonctionnaient avec cette énergie étaient encore très rares et nous avons décidé de prendre le risque.

Dans les forces du Kangoo, je pense qu’il y a aussi le fait que nous pouvons faire du sur-mesure, comme par exemple avec La Poste, avec qui nous travaillons. »

Les Postes du monde qui roule en Renault Kangoo.

Quelles sont vos dernières innovations pour ce modèle ?

« Nous avons créé la première porte césame qui est une très grande avancée. Pour expliquer le principe, nous avons enlevé la barre de connexion entre la porte latérale droite et la porte coulissante droite. Grâce à ça il est encore plus facile de décharger du matériel long (comme un escabeau) en centre ville.

Dans les dernières améliorations, nous avons aussi le rétroviseur intérieur digital, qui apporte encore plus de sécurité. Et enfin, nous avons énormément progressé sur les modèles électriques. En 2024, notre Kangoo électrique aura une autonomie de 300 kilomètres. Ceci est notamment possible grâce à l’intégration d’une batterie supplémentaire pour les besoins du conducteur. Nos technologies de l’habitacle comme le pare-brise chauffant sont directement alimentées avec cette nouvelle batterie.

Pour moi, je pense que c’est pour ces raisons qu’aujourd’hui notre utilitaire est autant utilisé par les professionnels. »

Porte césame Renault Kangoo
© Olivier MARTIN-GAMBIER : Exemple de porte Césame, la dernière innovation sur les Renault Kangoo

Nous avons une nouvelle fois une large gamme d’options qui vont du coffre à un véhicule 7 places.

Qu’en pensent les particuliers ?

« Le Kangoo a cette force d’être aussi très pratique pour les particuliers. Nous avons une nouvelle fois une large gamme d’options qui vont du coffre à un véhicule 7 places. Tout est pensé pour répondre à de nombreuses problématiques. Je suis moi-même détenteur d’un Kangoo, et je peux vous assurer que je m’en sers chaque week-end, que ce soit pour aller à la déchetterie ou pour me déplacer avec ma famille. »

Jean-Louis Wiedemann, chef du service marketing des véhicules utilitaires Renault Kangoo
c: Jean-Louis Wiedemann, chef du service marketing des véhicules utilitaires Renault

La manufacture Maubeuge au coeur du programme Renault

Depuis 1997, la manufacture Renault de Maubeuge, dans les Hauts-de-France, fabrique des Kangoo revendus dans le monde entier.

Tout récemment, les 2 500 collaborateurs de ce site d’assemblage ont vu arriver le nouveau pôle ElectriCity. Grâce à lui, Renault prévoit de produire 480 000 véhicules électriques par an d’ici 2025. C’est un investissement de 450 millions d’euros que le constructeur a consenti pour voir arriver dans ses infrastructures ce nouvel atelier d’assemblage de batteries.

Pour accompagner le succès du Renault Kangoo dans ses différentes versions et l’industrialisation de la future Renault 4 électrique, la manufacture de Maubeuge a recruté une première vague de 200 CDI en 2023. Aujourd’hui, la manufacture emploie 2 500 collaborateurs.

Avec son VU et sa manufacture dernière génération, la société côtée en bourse espère continuer de concurrencer les autres fabricants européens, notamment allemands.

Renault Kangoo
Jean-Louis Wiedemann, chef du service marketing des véhicules utilitaires Renault

Marques de France - Avatar - Baptiste Chuzeville

Contenu rédigé par Baptiste Chuzeville

Fraichement diplômé d’un bachelor Journalisme au sein de l’ISCPA de Lyon, qu’il avait terminé par un stage de 5 mois au sein de notre rédaction, Baptiste s’est dirigé vers un master à l’ISFJ Lyon. Aujourd’hui alternant, il alimente la page magazine du site.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous référençons aussi...
Des marques
Découvrir
Des produits
Découvrir
Des boutiques
Découvrir

Inscrivez-vous à notre « petite lettre »

Vous recevrez régulièrement, par email :

  • Les dernières marques référencées
  • Des reportages
  • Des conseils d'achat
  • Des études et enquêtes
  • Les produits que nous aimons
La petite lettre - Newsletter 20 pulls fabriqués en France pour affronter le froid