Montlimart est notre marque du mois !

Catégories

Le saviez-vous ? Actualités Labels et certifications

Quelle est la différences entre label, certification et marquage d’origine ?

On décode ces trois termes qui aident les consommateurs à mieux s'informer sur l'origine d'un produit.

Marquage made in France sur un sac à dos NEO
Marquage made in France sur un sac à dos NEO (crédits photo : Marques de France)
Par Élodie Lapierre. Publié le 16 janvier 2024. Dernières modifications le 16 janvier 2024. Publier un commentaire.

Le label

Le label est défini comme une étiquette qu’on appose sur un bien, un service ou une entreprise.

Le label peut être créé par un organisme public ou privé (un ministère, syndicat ou fédération de professionnels, associations, entreprises…). Il répond à un référentiel.

Les candidatures pour l’obtention du label peuvent :

  • Soit être vérifiées en interne par l’organisme propriétaire du label
  • Soit elles peuvent être examinées par un autre organisme (mais pas nécessairement un organisme certificateur)

Par exemple, le label Entreprise du Patrimoine Vivant, propriété de l’Institut National des Métiers d’Art est entièrement géré par l’INMA. Il a pour objectif de mettre en lumière les entreprises françaises qui disposent d’un savoir-faire artisanal ou industriel exceptionnel, fabriquant tout ou une partie de leurs produits en France.

Alors que label France Terre Textile, créé par la fédération des professionnels du textile répartie en 6 syndicats, délègue la vérification de la conformité du référentiel à l’Institut Français du Textile et de l’Habillement et au Centre d’Essais Textile Lorrain. Ce label vise à récompenser les entreprises de confection textile qui réalisent a minima 75% des étapes de fabrication sur le territoire français.

Dans le domaine du développement durable et de l’écoresponsabilité : B Corp est un label tandis que la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est une certification qui répond à la norme ISOv26000. Le premier, B Corp, est totalement géré en interne (audit et attribution du label réalisé par B Corp), la seconde requiert un audit par un organisme tiers certificateur qui permet de juger de manière indépendante et impartiale le respect du cahier des charges.

La certification

La certification est définie comme une procédure qui permet de certifier la conformité d’un produit, d’un service, d’un processus ou encore d’une organisation (entreprise) vis-a-vis d’un cahier des charges.

Le certification peut être créée par un organisme public ou privé (un ministère, syndicat ou fédération de professionnels, associations, entreprises…). Elle répond à un cahier des charges.

Les candidatures à l’obtention de la certification sont forcément auditées par un organisme certificateur indépendant.

Conclusion

La principale différence entre un label et une certification est donc la volonté d’éviter les conflits d’intérêts, en se retrouvant juge et partie. C’est d’ailleurs le choix qu’a fait l’association Origine France Garantie en attribuant l’audit des candidats à la certification Origine France Garantie (pour ses produits) ou Service France Garanti (pour ses services) aux organismes certificateur Bureau Veritas et Afnor.

Et la mention "made in France" dans tout ça ?

Le « made in France » correspond au marquage d’origine géographique, il n’est ni un label, ni une certification. Il est régi par le code des douanes et l’origine non préférentielle d’une marchandise. Chaque fabricant, revendeur ou distributeur peut apposer, de lui-même, ce marquage. Néanmoins en cas de contrôle par la DGCCRF, il doit pouvoir le justifier.

Avec le marquage d’origine, la vérification de la conformité intervient donc après un éventuel contrôle et non en amont. Même s’il y a régulièrement quelques fraudes, rassurez-vous, étant donné que le marquage d’origine n’est pas obligatoire, le fabricant, revendeur ou distributeur qui ne fabrique pas en France préférera ne pas l’afficher plutôt que de risquer une forte amende. Comme les contrôles ne sont pas systématiques et restent encore peu nombreux face à la quantité de marchandises, les sanctions sont souvent lourdes afin d’être dissuasives. En revanche, rien ne l’empêche de jouer avec les couleurs et l’imaginaire français pour laisser croire que son produit a été fabriqué dans l’Hexagone. C’est ce qu’on appelle le franco-lavage. De manière générale, si le « made in… » ou le « fabriqué en… » n’est pas écrit sur le produit, vous pouvez être certain qu’il a été manufacturé à l’étranger.

Enfin dans un objectif d’accompagner les fabricants, revendeurs ou distributeurs, la douane a lancé un Service d’Information sur le made in France (SOMIF) afin d’apporter des conseils sur la légitimité d’utiliser la mention « made in France » sur des produits.


Marques de France - Avatar - Élodie Lapierre

Contenu rédigé par Élodie Lapierre

Depuis plus de 10 ans, je suis chargée d’études en santé environnementale. J'ai toujours à coeur d’informer et sensibiliser les individus, afin qu’ils soient des consommateurs avertis et aguerris.Le site Marques de France est géré en toute indépendance et n’appartient à aucune entreprise privée. Toutes les recherches effectuées et tous les contenus rédigés répondent à un unique objectif : promouvoir les marques qui contribuent à l'économie française.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous référençons aussi...
Des marques
Découvrir
Des produits
Découvrir
Des boutiques
Découvrir

Inscrivez-vous à notre « petite lettre »

Vous recevrez régulièrement, par email :

  • Les dernières marques référencées
  • Des reportages
  • Des conseils d'achat
  • Des études et enquêtes
  • Les produits que nous aimons
La petite lettre - Newsletter 20 pulls fabriqués en France pour affronter le froid