Montlimart est notre marque du mois !

Catégories

Actualités Économie

«Made in France, l’urgence !» : les grands acteurs du secteur se mobilisent

Dans un contexte économique compliqué, Gilles Attaf, Président d'Origine France Garantie et les directeurs généraux du Slip Français interpellent le Président de la République en lui adressant deux lettres.

Palais de l'Elysée
©Célestine Antonin / Présidence de la République
Par Baptiste Chuzeville. Publié le 23 octobre 2023. Dernières modifications le 30 décembre 2023. 3 commentaires.

« Le Made in France est trop cher? Et si c’était faux? » et « Made in France, l’urgence ! », voici l’intitulé des deux lettres à destination d’Emmanuel Macron, qu’ont décidé d’envoyer Gilles Attaf le président de la certification Origine France Garantie, ainsi que Guillaume Gibault et Léa Marie, les dirigeants de la marque Le Slip Français.

À travers leur texte, les deux acteurs du made in France expliquent leurs difficultés rencontrées à fabriquer et promouvoir le fabriqué en France. Ils regrettent le fait qu’aujourd’hui beaucoup de Français se plaignent du prix encore trop élevé : « Oui, les produits «Made in France» affichent souvent un prix plus élevé que des produits « made in ailleurs » mais quel est le vrai coût de ces produits étrangers bon marché ? Regardons les faits en face : ces alternatives ont des coûts cachés délétères« , explique Gilles Attaf.

En plus des difficultés économiques, les deux lettres distinctes soulèvent aussi les solutions écologiques qu’offre le fabriqué en France: « L’évidence est partagée par tous : le made in France c’est plus d’emplois, plus de lien social, moins de CO2« , explique les DG du Slip Français.

Ces propos, sont argumentés dans la lettre OFG : « Le jeans 100% français affiche une empreinte carbone modeste de 6,2kg équivalent CO2 et une consommation d’eau de 146 litres. En revanche, le jeans de grande marque, fabriqué en Inde, présente une empreinte carbone qui atteint 32kg de CO2, accompagné d’une consommation d’eau astronomique de 3200 litres« .

Pour argumenter leurs plaintes les deux parties donnent des exemples très précis :

  • Chômage, désindustrialisation, perte de souveraineté, diminution des cotisations sociales, pour Origine France Garantie
  • Les usines en redressement judiciaire, pour le fabricant de sous-vêtements.

Les clients et les marques également appelés à rejoindre le mouvement

Ils en sont conscients. Les DG du Slip Français et Gilles Attaf savent que fabriquer sur le territoire français représente un réel défi. Qui est autant économique qu’écologique pour les entreprises. Ils estiment qu’il doit être soutenu par les clients. « C’est une déclaration de qualité, de responsabilité environnementale et de respect des droits de l’Homme. C’est un choix de conscience, un choix d’avenir. Un engagement pour un avenir meilleur, une planète plus saine et une économie plus solide » peut-on lire dans la lettre de la certification OFG.

« Particuliers, citoyens, soutenez les marques locales autour de vous, soutenez nos initiatives, Le Slip Français défend 300 emplois et autant d’histoires. Entreprise à mission, nous incarnons ce renouveau. Entreprises, relevez ce défi, relocalisez vos achats, vous en avez les ressources. » rajoute Guillaume Gibault et Léa Marie pour conclure leur lettre.

La lettre complète du Slip Français

« MADE IN FRANCE, L’URGENCE.

Chaque jour, nous nous levons pour porter la fabrication française.

Pour les 100 000 emplois qu’elle maintient sur notre territoire qui sont autant d’histoires. De familles, d’entreprises, de vies.

Aujourd’hui, le made in France est à la croisée des chemins

Plus d’emplois, de lien social, moins de Co2 mais trop souvent perdu d’avance : “trop cher”, “ plus les capacités”…

Léa MARIE et moi portons ensemble, la direction générale du Le Slip Français qui est, avec 20 millions de chiffre d’affaires, LA plus grande marque de vêtements entièrement fabriqués en France.

Pendant le covid nous accompagnons 1400 entreprises dans la fabrication de 200 mio de masques et 10 mio de blouses.

Nous portons depuis une même conviction : nous devons et pouvons réinventer notre industrie textile, celle de ces 100 000 emplois, qui construit un monde plus local, plus durable, plus humain.

Nous posons aujourd’hui un constat alarmant.

Le made in France est à la croisée des chemins.

Pas une semaine sans qu’une entreprise ne soit placée en redressement.

Mais dans chaque crise réside l’opportunité de se réinventer.

Notre SMIC à 1747 euros brut est une bonne nouvelle.
Il défend un modèle de société et nous oblige à inventer des solutions.

Oui, le made in France coûte plus cher. Soyons en fiers.

Le Slip Français et quelques rares autres sont les symboles de cette fierté.
Symboles d’une industrie prête à se mobiliser si on lui en donne l’opportunité.
Symboles de ces 100,000 emplois prêts à relever le défi.
Symboles qui ont besoin de votre soutien.

Oui, le made in France coûte plus cher.
Plus de salaire, plus de protection sociale, plus de respect pour l’environnement.
C’est bien ce que l’on souhaite tous non?

La fast fashion détruit notre environnement et nos valeurs.
Inventons un autre récit.

Aujourd’hui nous appelons chacun à relever ce défi :

Filateurs, tisseurs, tricoteurs, ennoblisseurs, confectionneurs, gardons le cap.

Particuliers, citoyens, soutenez les marques locales autour de vous, soutenez nos initiatives. Le Slip Français défend 300 emplois et autant d’histoires.

Entreprises, relevez ce défi, relocalisez vos achats, vous en avez les ressources.

Pouvoirs publics, prenez enfin le sujet à bras le corps.

Monsieur le Président Emmanuel Macron, Messieurs les Ministres de l’économie Bruno Le Maire et de l’industrie Roland Lescure, nous vous l’avons dit de vive voix, sur le « produire en France, il faut mettre les gaz”. Nous attendons votre réponse.

À ce jour, seuls 3% de nos vêtements sont fabriqués en France.

Nous sommes à la croisée des chemins.
Ça passe ou ça casse.

Ensemble, écrivons une autre histoire.
Collective, ambitieuse, durable, innovante. Tournée vers l’avenir.

Made in France, vous savez ou nous trouver,
À vous de jouer. »

Guillaume Gilbault, Président Le Slip Français.

La lettre complète d'Origine France Garantie

« Assez! Assez des préjugés qui entourent le «Made in France». Assez de ceux qui affirment que c’est trop cher, inaccessible, ringard. Il est grand temps de parler vrai, d’élever la voix et de défendre ce que le « Made in France » représente, non seulement pour notre économie, mais aussi pour nos engagements en tant que société.

Oui, les produits «Made in France» affichent souvent un prix plus élevé que des produits « made in Ailleurs » mais quel est le vrai coût de ces produits étrangers bon marché? Regardons les faits en face : ces alternatives ont des coûts cachés délétères.

Des coûts cachés au niveau de notre pays : chômage, désindustrialisation, perte de souveraineté, diminution des cotisations sociales…Mais aussi au niveau mondial : gaz à effet de serre, surproduction de déchets, pollution de l’eau, conditions de travail indignes, déforestation… Voilà le vrai coût de ces produits qui s’affichent bon marché ! Nous pensons faire des affaires en les achetant mais la facture est nettement plus salée à la fin. Il est temps d’ouvrir les yeux et de réaliser que nos choix de consommation ont des conséquences bien au-delà de notre porte-monnaie.

Pour illustrer mes propos, prenons l’exemple de deux jeans de même coupe et couleur, d’un prix similaire avoisinant les 110 euros : l’un est issu d’une marque française et a été entièrement conçu en France, avec des matières premières françaises, tandis que l’autre est le produit d’une marque mondialement connue.

Le jean 100% français affiche une empreinte carbone modeste de 6,2 kg équivalent CO2 et une consommation d’eau de 146 litres. En revanche, le jean de la grande marque, fabriqué en Inde, présente une empreinte carbone qui atteint 32, accompagnée d’une consommation d’eau astronomique de 3200 litres. Outre les différences flagrantes en termes de conditions de travail, on constate l’immense écart de l’impact environnemental des deux produits.

Le «Made in France» est donc un cri d’engagement. C’est une déclaration de qualité, de responsabilité environnementale et de respect des droits de l’homme. C’est un choix de conscience, un choix d’avenir. Un engagement pour un avenir meilleur, une planète plus saine, une économie plus solide et un vrai respect des droits de l’Homme. »

Gilles Attaf, Président de l’Association Origine France Garantie


Marques de France - Avatar - Baptiste Chuzeville

Contenu rédigé par Baptiste Chuzeville

Fraichement diplômé d’un bachelor Journalisme au sein de l’ISCPA de Lyon, qu’il avait terminé par un stage de 5 mois au sein de notre rédaction, Baptiste s’est dirigé vers un master à l’ISFJ Lyon. Aujourd’hui alternant, il alimente la page magazine du site.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires

  1. Coco dit :

    Guillaume Gibault, le respect des droits de l’homme ? Alors que vous ne respectez pas vos clients, ce qui est quand même la base !! J’invite vos futurs éventuels clients à aller lire les avis truspilot sur LE SLIP FRANCAIS.
    Commandes incomplètes, retours impossibles, et surtout il faut se battre pendant des mois pour être remboursé. Sans parlé de la qualité de vos produits. Des caleçons à 40 euros qui ne se tiennent plus au bout de 3 lavages !!
    J’étais une acheteuse made in France, c’est terminé. Ce manque de respect est intolerable et inadmissible.

  2. Mayet dit :

    Très instructif ! BRAVO pour votre engagement et la ferme volonté de produire français. A votre engagement doit répondre le nôtre : acheter français est un véritable acte citoyen.

  3. Cassiopée dit :

    En ayant assez des vêtements fastfashion qui ne tiennent pas, j’ai voulu me mettre au made in France. J’étais prête à y mettre le budget
    Mais après de nombreuses heures/jours à fouiller dans les moindre recoins du net, passant en revue toutes les marques françaises, je n’ai pas trouvé un seul t-shirt uni basique féminin dans ma taille 52/54 (et pas un truc sans forme rayon homme)
    Du coup, j’ai pris mon budget et je l’ai dépensé dans une machine à coudre et une surjeteuse 😉
    Je coud désormais mes vêtements, mais également ceux de mon mari et de mes enfants
    Après avoir été peinée dans un premier temps, avec le recul, je remercie les fabricants français de ne pas proposer des tailles inclusives, car sans cela, je n’aurai jamais découvert le domaine passionnant de la couture

Nous référençons aussi...
Des marques
Découvrir
Des produits
Découvrir
Des boutiques
Découvrir

Inscrivez-vous à notre « petite lettre »

Vous recevrez régulièrement, par email :

  • Les dernières marques référencées
  • Des reportages
  • Des conseils d'achat
  • Des études et enquêtes
  • Les produits que nous aimons
La petite lettre - Newsletter 20 pulls fabriqués en France pour affronter le froid