Montlimart est notre marque du mois !

Catégories

Publi-rédactionnels

Le caban authentique breton Le Glazik

L’histoire du caban breton, aussi étonnement que cela puisse paraître, débute très loin de nos latitudes, sous d’autres climats moins pluvieux...

Le Glazik - caban homme
Par Élodie Lapierre. Publié le 1 octobre 2022. Dernières modifications le 30 décembre 2023. Publier un commentaire.

Le Glazik est la référence du caban breton

Les bédouins du Sahara, juchés sur les vaisseaux du désert (les dromadaires), portaient une tunique longue qui les protégeaient du soleil et des tempêtes de sable (sirocco, simoun). Cette tunique était appelée qaba.

Les Portugais, en contact avec les bédouins du commerce transsaharien, adoptèrent ce vêtement au fur et à mesure qu’ils se lançaient dans la navigation hauturière (en haute mer), mais sous forme de manteau en laine. En effet le caban était pensé dès l’origine pour couvrir son porteur, ce qui était utile lors des quarts. Les Portugais l’appelèrent gabào, les Espagnols : gaban. On se rapproche…

Le caban européen est adopté par l’ensemble des Marines du continent, à part les Anglais, comme toujours, qui lui préfèrent le duffle-coat.  Le caban était taillé dans un drap de laine très épais, enduit de suif et de goudron pour une étanchéité parfaite (les cirés n’existaient pas). Il protégeait la nuque des marins par son large col, l’abdomen par son double boutonnage (à fermer selon la direction du vent pour les tribordais et les bâbordais), les mains par ses poches poitrines. C’était un vêtement de travail fonctionnel.

La Marine française l’a bien sûr adopté, dès le Second Empire, en même temps que la marinière. C’est aujourd’hui le vêtement d’hiver des matelots de la Marine Nationale. L’administration le présente également dans ses collections, sous le code 4502, avec ses éternels boutons de fer laqué noir, gravés d’une ancre de marine, ce qui permet de repérer les contrefaçons.

Mais les marins pêcheurs bretons aussi l’ont porté lorsqu’ils paraient lors des campagnes de pêches, vers Terre-Neuve, l’Islande ou les autres zones de pêche de l’Atlantique Nord. Ils le portaient avec le reste de leur « uniforme de travail » ; la vareuse et le pantalon en toile de coton. Généralement leurs épouses le confectionnaient, car jusqu’aux années 1920 il n’y avait pas de fabrique « professionnelle », jusqu’à ce que…

En 1928 le caban breton connaît une autre péripétie. A Quimper deux jeunes entrepreneurs après leur service militaire décident de créer une fabrique pour équiper les marins pêcheurs de Cornouaille (sans s c’est dans le Finistère), sous l’impulsion de l’un d’eux : Pierre Guichard. L’entreprise s’installe au 10 rue du Pontigou, et Pierre Guichard est rejoint par sa femme et sa fille. Rapidement les vêtements Le Glazik se font connaitre par les efforts de réclame et les idées de Pierre Guichard totalement originales pour l’époque. La marque familiale devient une fierté de la ville et de la région, et tous les marins pêcheurs se fournissent à l’atelier en vêtements de qualité et solides. Le slogan de la marque, bien connu de tous les Finistériens, était d’ailleurs : LE TEMPS PASSERA, LE GLAZIK TIENDRA !

Pourquoi « LE GLAZIK » ?

La région de Quimper (sud Finistère) est appelée Glazik car l’uniforme traditionnel des hommes étaient le gilet bleu. Les habitants pauvres de la région avaient récupéré après 1815 les stocks de tissu bleu destinés à l’armée napoléonienne. Le IK est un diminutif, ce qui donne : le petit bleu.

Le caban fait partie intégrante du vestiaire breton. L’un des premiers mots cités dès que l’on évoque les vêtements de marins, c’est le caban. On pourrait dire aussi vareuse, pompon, marinière ou encore ciré, mais le caban reste un incontournable. Son style chic & intemporel ne s’est jamais démenti depuis des siècles.

Le Glazik est le leader du caban authentique made in France, puisque la marque le fabrique depuis neuf décennies en France, dans son atelier, dans un drap de laine extra-lourd (le plus lourd du marché, et lui aussi made in France). Son savoir-faire est donc inégalé sur le marché. Le caban Molène Le Glazik est largement connu de générations d’amateurs de vêtements authentiques et iconiques, qui savent apprécier sa qualité de confection et sa silhouette authentique. C’est, avec la vareuse en coton bio, une de ses marques de fabrique depuis 1928.

Le caban femme Le Glazik

Cette communication a été rédigée par Le Glazik, en accord avec Marques de France dans le cadre d’un publi-rédactionnel.


Marques de France - Avatar - Élodie Lapierre

Contenu rédigé par Élodie Lapierre

Depuis plus de 10 ans, je suis chargée d’études en santé environnementale. J'ai toujours à coeur d’informer et sensibiliser les individus, afin qu’ils soient des consommateurs avertis et aguerris.Le site Marques de France est géré en toute indépendance et n’appartient à aucune entreprise privée. Toutes les recherches effectuées et tous les contenus rédigés répondent à un unique objectif : promouvoir les marques qui contribuent à l'économie française.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre « petite lettre »

Vous recevrez régulièrement, par email :

  • Les dernières marques référencées
  • Des reportages
  • Des conseils d'achat
  • Des études et enquêtes
  • Les produits que nous aimons
La petite lettre - Newsletter 20 pulls fabriqués en France pour affronter le froid