Montlimart est notre marque du mois !

Catégories

Reportages Entretiens Labels et certifications

« Je veux faire de notre signature régionale un levier de la transformation écologique et sociale  » : Carole Delga Présidente du conseil régional d’Occitanie

Carole Delga Présidente du conseil régional d'Occitanie nous présente la signature "Fabriqué en Occitanie", qui permet à chaque entreprise de rejoindre un réseau pour développer sa ou ses produits.

fabriqué en occitanie présent au salon MIF
© Fabriqué en Occitanie / Les représentants de la signature étaient présents au salon MIF de Paris.
Par Baptiste Chuzeville. Publié le 22 mars 2024. Dernières modifications le 22 mars 2024. Publier un commentaire.

Avec plus de 100 exposants présents au salon du made In France à Paris en novembre dernier, la région Occitanie a montré sa force en matière de développement économique. Carole Delga, présidente du conseil régional, nous partage les clés de la réussite du « Fabriqué en Occitanie ».

Pour commencer, pouvez-vous m'expliquer le principe de “Fabriqué en Occitanie ? En quelle année a-t-il été créé ? Quels sont ses objectifs ? Qui l’a mis en place ?

« Notre région est un grand vivier de savoir-faire tricolore, avec des points forts dans divers domaines que le « Fabriqué en Occitanie » vise à mettre en valeur. Avec cette signature, créée par la Région Occitanie juste après la crise sanitaire, je veux conforter le réflexe d’achat local et régional, dans le droit fil de ce que nous avons fait pour les produits alimentaires et viticoles avec la marque Sud de France – l’Occitanie depuis bientôt deux décennies »

Portrait de la présidente Carole Delga lors des Rencontre des Maires d'Occitanie, Aréna, Montpellier (34), mai 2023

Comment pouvez-vous définir votre programme ? Êtes-vous plutôt considéré comme un label au même titre que le label Entreprises du Patrimoine Vivant, ou bien une certification comme Origine France Garantie ?

« Fabriqué en Occitanie » est une signature, un repère pour les gens, qui leur permet d’identifier facilement l’origine du produit et de leur signaler un savoir-faire, un artisanat d’art ou une innovation aux couleurs de notre territoire. Ce n’est ni un label, ni une certification. Seuls les produits non comestibles peuvent être référencés. »

Quelles sont les différentes étapes pour qu'une entreprise ait la mention "Fabriqué en Occitanie" ? Et combien de temps prend ce processus ?

« Nous avons commencé à officialiser le référencement des produits fabriqués en Occitanie en 2023. C’est un processus au cours duquel l’entreprise doit attester de son ancrage régional, de son savoir-faire et doit démontrer que ses produits sont bel et bien faits sur notre territoire. Le demandeur doit respecter en tous points les critères de notre charte d’engagement, en particulier le fait que chaque produit référencé a bien « subi sa dernière transformation ou ouvraison substantielle » en Occitanie. Nous avons ensuite un processus de vérification qui peut prendre plusieurs semaines. »

© Fabriqué en Occitanie : L'entreprise Adrenagliss possède la signature de la Régon.

Quelles sont les conditions pour qu'une entreprise reçoive votre distinction ? Possédez-vous un cahier des charges ? Est-ce qu’un audit est réalisé ?

« Outre les critères de base que j’ai déjà indiqués, notre charte d’engagement porte une attention particulière aux enjeux environnementaux et sociaux. Je veux faire de notre signature régionale un levier de la transformation écologique et sociale initiée par notre Pacte Vert régional. A travers le « Fabriqué en Occitanie », c’est l’exemplarité et la responsabilité de nos artisans et de nos entreprises que je veux saluer. Pour vérifier que les règles sont bien respectées, nous avons mis autour de la table la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Occitanie, ainsi que la CCI régionale. Nous nous réservons le droit de bannir toute entreprise qui manquerait à son engagement. »

Quels sont les intérêts pour une entreprise d'intégrer votre réseau ?

« L’affiliation est gratuite. Nous offrons surtout à nos entreprises de la visibilité car, chaque année, nous consacrons une part importante de notre budget à assurer la promotion de nos marques régionales, à développer la présence de nos produits dans les commerces de toute taille et les événements (salons de producteurs, marchés de créateurs, etc.). C’est un sillon que nous allons continuer de creuser car la synergie ainsi créée est bonne pour l’économie régionale et l’emploi local. »

Combien d'entreprises sont adhérentes à Fabriqué en Occitanie ? Quels sont vos objectifs pour les prochaines années ?

« Nous comptons aujourd’hui plus d’une centaine d’entreprises affiliées ou en cours d’affiliation. Chaque mois, une trentaine d’entreprises ou d’artisans frappe à la porte. Mon objectif est de réunir un millier d’entreprises d’ici la fin du mandat. »

Avez-vous prévu d'organiser des événements avec les entreprises "Fabriqué en Occitanie", pour faire découvrir les savoir-faire au grand public ? Si oui, lesquels ?

« Nous participons déjà à des événements phares comme le salon du made In France où une centaine d’entreprises occitanes étaient présentes en 2023. Nous devrions aussi être présents au salon Maison et Objets en septembre à Villepinte. Au niveau régional, nous sommes partenaires de nombreux salons et marchés aux quatre coins du territoire. J’ambitionne aussi de créer un événement récurrent pour faire la démonstration aux yeux du grand public que le vivier du Fabriqué en Occitanie est nombreux, accessible et de qualité. »

© Fabriqué en Occitanie

Quels sont les principaux savoir-faire de votre région ?

« Nous avons la chance d’avoir d’excellents ambassadeurs du « Fabriqué en Occitanie », que ce soit l’Atelier Tuffery qui fait des jeans en Lozère ou MKL Green Nature qui produit des cosmétiques bio près de Toulouse. Toutes nos entreprises, à leur façon, créent de la valeur et des emplois, sur la base de savoir-faire qu’ils ont su revaloriser, avec le soutien de la Région. Outre la confection et les produits de beauté, nous avons aussi notre mot à dire dans l’artisanat d’art, le travail du cuir, le mobilier et plus globalement les objets décoratifs de la maison. Je pense aussi au secteur des mobilités où de belles entreprises se développent, par exemple pour la fabrication de vélos : c’est un enjeu de réindustrialisation tricolore majeur. »

Quelles sont aujourd'hui les grandes difficultés que rencontrent votre région avec la fabrication locale ?

« Comme toutes les régions de France, nous devons relever le défi de la souveraineté économique et de la relocalisation des activités industrielles. En Occitanie, nous y mettons des moyens importants et cela commence à porter ses fruits. J’en veux pour preuve l’usine de fabrication de molécules de paracétamol qui voit le jour à Toulouse. Je pense aussi au secteur agricole qui doit davantage profiter de cette dynamique du consommer local en produisant de nouveau les matières premières dont le « Fabriqué en Occitanie » a besoin : chanvre, lin, etc. »


Marques de France - Avatar - Baptiste Chuzeville

Contenu rédigé par Baptiste Chuzeville

Fraichement diplômé d’un bachelor Journalisme au sein de l’ISCPA de Lyon, qu’il avait terminé par un stage de 5 mois au sein de notre rédaction, Baptiste s’est dirigé vers un master à l’ISFJ Lyon. Aujourd’hui alternant, il alimente la page magazine du site.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre « petite lettre »

Vous recevrez régulièrement, par email :

  • Les dernières marques référencées
  • Des reportages
  • Des conseils d'achat
  • Des études et enquêtes
  • Les produits que nous aimons
La petite lettre - Newsletter 20 pulls fabriqués en France pour affronter le froid