Les bocaux en verre Le Parfait, reconnaissables entre tous avec leur rondelle orange, permettent de conserver les aliments pendant plusieurs mois.

La naissance

Dans les années 30, les Verreries Mécaniques Champenoises (VMC), localisées à Reims, décident de donner un nom à leur production de bocaux : Le Parfait.

Pourquoi ce nom ? Parce qu’à l’époque les concurrents se nomment “Le Pratique” ou encore “Le Meilleur”.

Très vite la stratégie de VMC est de placer leurs bocaux en verre dans toutes les épiceries et les drogueries françaises, afin de les rendre incontournables. Pari réussi, les bocaux s’exporteront du Japon aux Etats-Unis, en passant par le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni. D’ailleurs l’entreprise sera rachetée en 2004 par le leader de l’emballage en verre alimentaire aux Etats-Unis, la société Owen Illinois.

Dorénavant les quelques 20 millions d’unités produits annuellement sortent de l’usine auvergnate de Puy Guillaume.

Le produit phare

De la ratatouille au confit de viandes, en passant par la terrine et les rhums arrangés, les bocaux en verre peuvent tout conserver.

De plus le verre étant totalement inerte, ils n’altèrent ni le goût des produits et ne présentent aucun risque pour la santé.

D’ailleurs à cause des derniers scandales sanitaires, les bocaux en verre ont à nouveau le vent en poupe, car de nombreuses personnes privilégient le fait maison et font leur stock !

https://www.marques-de-france.fr/wp-content/uploads/2019/03/Le-Parfait_produits-phare.jpg

Anecdote

Il faut attendre la fin du 18ème siècle et un inventeur français, Nicolas Appert, pour qu’il découvre le principe de la conserve alimentaire.

Jusqu’alors les procédés se limitaient soit au salage ou au fumage, soit à la conservation dans l’alcool, le vinaigre ou le confit. Or ces procédés altéraient le goût initial de l’aliment et pouvaient même altérer la qualité des produits.

Nicolas Appert découvre qu’en chauffant des aliments dans un récipient hermétiquement fermé, il pouvait conserver les produits bien plus longtemps. Cette méthode de conditionnement prendra son nom : l’appertisation.

https://www.marques-de-france.fr/wp-content/uploads/2019/03/Le-Parfait_ancienne-pub2-1.jpg

Où se trouve l'usine de production ?

https://www.marques-de-france.fr/wp-content/uploads/2019/03/Le-Parfait-usine.png

Le site de production des bocaux est à Puy en Guillaume, dans le Puy de Dôme (63). La rondelle de caoutchouc est ajoutée à St Yorre, à 13km du site de production.

Les informations pratiques de Le Parfait

Il n’y a pas encore d’avis sur cette marque. Soyez le premier à le donner :)

Donnez-nous votre avis sur la marque

Votre adresse email ne sera pas publiée.