Des épices directement sélectionnées auprès des producteurs, juste après leur récolte.

La naissance

Passionné de nature, de botanique et de gastronomie, mi-entrepreneur, mi-inventeur, Max semblait plutôt comblé de son récent statut de papa-aux-deux-garçons. C’est d’ailleurs ses fils qui sont à l’origine des épices Max Daumin.

“À 30 ans, je me pensais immortel ; dix ans plus tard, je me suis vu à mi-chemin. Je me suis projeté encore vingt ans plus tard et je me suis demandé ce que j’avais envie de leur raconter”.

C’est ainsi que commence l’écriture de l’histoire des Epices Max Daumin. Les épices sont sélectionnées directement auprès des producteurs, juste après récolte. Chaque épice ou assemblage est réalisé sur place pour être ensuite conditionné dans un berlingot.

Chez Max Daumin, on met un point d’honneur à n’offrir que le meilleur. Chacune des étapes d’élaboration est maîtrisée intégralement, du cheminement de l’épice jusqu’à la dosette : réception des épices brutes, broyage, tamisage, assemblage et conditionnement en dosette, une démarche qui répond pleinement aux nouvelles envies de traçabilité, de produits sains et naturels. Ce chemin permet d’offrir à la cuisinière, au cuisinier des épices d’une intensité inégalée, au goût extraordinairement puissant.

La jeune entreprise a décroché de nombreuses récompenses et prix, comme celui de « Producteur Artisan de Qualité » par le Collège Culinaire de France, deux Epicures d’Or (2017 et 2018), un Epicure de bronze 2019 (trophée national de l’épicerie fine) ou encore de la Food Tech (obtention de la Bourse French Tech), représentant ainsi le fleuron de l’innovation alimentaire française.

Les épices

Un berlingot équivaut à une cuillère à café, soit la quantité nécessaire pour un plat de 4 à 6 personnes, pour un goût inégalé.

Les produits récompensés :

  • Gingembre de Manakara (Madagascar) : Epicure d’Or 2017
  • Quatre Epices de la Vallée du Faraony : Epicure d’Or 2018
  • Fève Tonka bio de Guyane, France : Epicure de bronze 2019

Le format choisit : des berlingots, a une raison familiale : la mère de Max, née à Tananarive à Madagascar, lui a insufflée l’amour des épices et par-dessous tout son usage. Elle moulait les épices brutes juste avant de cuisiner donnant aux plats une richesse aromatique extraordinaire.

Max a tout simplement eu envie de retrouver les parfums d’enfance d’une épice que l’on moud à la dernière minute. Cette épice qui donne toute la quintessence de ses arômes, celle où on à la sensation qu’elle vient juste d’être cueillie dans le jardin, celle qui nous offre toute la puissance aromatique de ses parfums originels.

https://www.marques-de-france.fr/wp-content/uploads/2019/10/Max-Daumin_image-principale2.jpg

Le saviez-vous ?

Le curry est une combinaison complexe d’épices et herbes. Il existe des centaines d’assemblage de curry différents selon leur origine et usage. Le curry n’est donc pas une seule épice.

Originaire de l’Inde du sud, on trouve néanmoins déjà des traces de mélanges d’épices similaires dans la vallée de l’Indus plus de 2000 ans avant J.C. Il s’est ensuite étendu au XIXème siècle aux caraïbes par les travailleurs indiens de l’industrie sucrière britannique. Il s’est finalement propagé aux Etats-Unis puis dans le monde occidental, devenant une référence dans les mélanges d’épices.

Il n’existe donc pas un seul curry mais des centaines et des centaines !

https://www.marques-de-france.fr/wp-content/uploads/2019/10/Max-Daumin_mélange-curry.jpg

Où se trouve le site de production ?

https://www.marques-de-france.fr/wp-content/uploads/2019/10/Max-Daumin_logo.jpg

La production est basée dans l’Ain (01), à Bourg en Bresse.

Les informations pratiques de Epices Max Daumin

Il n’y a pas encore d’avis sur cette marque. Soyez le premier à le donner :)

Donnez-nous votre avis sur la marque

Votre adresse email ne sera pas publiée.