Brun de Vian-Tiran est une manufacture familiale, depuis 1808, dédiée au linge de maison et spécialisée dans le tissage de la laine mérinos.

La naissance

Depuis sa fondation sous le Premier Empire, la manufacture Brun de Vian-Tiran poursuit sa vocation de sélectionneur à la recherche des plus belles matières naturelles du monde, de désigner inspiré par la nature et de manufacturier inventif. Elle rend ainsi votre quotidien extrêmement doux, à l’image de la douceur de vivre de la ville qui l’a vue naître et où elle poursuit son activité : l’Isle-sur-la-Sorgue, en Provence.

En 1808, Charles Tiran s’associe à son gendre, Laurent Vian, pour créer un moulin à foulon sur la rive de la Sorgue. Deux générations plus tard, Emile Brun épouse la petite fille de Laurent Vian et rebaptise l’entreprise Brun de Vian-Tiran. Huit générations et deux siècles plus tard, Pierre Brun et son fils Jean-Louis, leurs descendants directs, poursuivent l’aventure. Ce sont aussi des familles d’ouvriers, véritables artisans en fibres nobles, qui ont accompagné la manufacture sur plusieurs générations.

Brun de Vian-Tiran, à l’image de l’élégance et du raffinement naturels de ses étoffes, n’offre pas de prise au temps. Brun de Vian-Tiran incarne depuis toujours les valeurs d’un monde plus doux : savoir-faire engagé et durable, solidarité avec la filière, maintien de l’emploi local. L’entreprise, toujours familiale depuis ses débuts, a été labellisée en 2009 Entreprise du Patrimoine Vivant.

Brun de Vian-Tiran-image-principal2

Le produit phare

Le mérinos d’Arles Antique®, trente ans d’aventure avec les bergers !

Afin que les manufactures françaises fournissent des étoffes plus douces, Louis XVI fit venir des mérinos d’Espagne pour les croiser avec les races françaises. La finesse ainsi obtenue se perdit malheureusement du fait des croisements dans les années 1930 … jusqu’à ce que Pierre Brun, 7ème génération de la manufacture Brun de Vian-Tiran, aidé du négociant en laine Claude Gutapfel, se mette en quête du Mérinos d’Arles Antique®. Sept ans de recherche permirent de retrouver cette finesse légendaire dans le troupeau d’André Eychennes.

Trente ans plus tard, les brebis et les béliers ainsi retrouvés ont permis, en renouvelant les troupeaux d’une quinzaine d’éleveurs, de constituer un cheptel de 25 000 têtes, qui produisent, en exclusivité pour la manufacture, la laine la plus fine d’Europe.

Cette laine, à la fois très chaude et douce, exprime ses qualités exceptionnelles dans des châles fluides et élégants, des couvertures douces pour toutes les saisons, ainsi que des couettes, surmatelas et oreillers au confort inégalé.

Exclusive à notre maison, la laine Mérinos d’Arles Antique® est récoltée auprès de moutons répartis sur notre territoire entre la Camargue et les Monts du Vaucluse.

La maison Brun de Vian-Tiran est fière d’être le premier transformateur français des laines de France

https://f5x2c3n8.rocketcdn.me/wp-content/uploads/2020/08/Brun-de-Vian-Tiran_sélection-du-mérinos-dArles-Antique-5f27d1051888d-scaled.jpg

Le saviez-vous ?

Durant la seconde guerre mondiale, la laine ne fut pas épargnée par la pénurie. Deux solutions pour la remplacer et continuer de faire tourner la manufacture : recycler et intégrer de nouvelles matières.

Parmi celles-ci et à titre anecdotique, Emile Brun remarqua que le poil de caniche, doux et frisé, ressemblait beaucoup à la toison du mouton. Il demanda à un ami négociant à Marseille de le lui en procurer. Celui-ci fit le tour des toiletteurs de chiens sur la Côte d’Azur pour récolter quelques centaines de kilogrammes qui furent cardés, filés et tissés dans la Manufacture. Le tissu servit à confectionner des vestes très douces.

https://f5x2c3n8.rocketcdn.me/wp-content/uploads/2020/08/Brun-de-Vian-Tiran_nouage-sur-le-métier-à-tisser-5f27d1051c98e-scaled.jpg

Où se trouve la manufacture ?

Brun de Vian-Tiran-logo

La manufacture est localisée à L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse (84).

Un aperçu en images